Open/Close Menu
Les choses ont toujours l'air impossibles, jusqu'à ce que quelqu'un les fasse
parc_baiser

Si l’amour devait être résumé, rien ne vaudrait cette scène extraite du ballet « Le parc » de Preljocaj. L’abandon….Juste sublime… Voir la vidéo

© 2016 Jean-Louis MERSCH / Mentions légales
Suivez nous :